Commerce en ligne à l’international

Envois de petites marchandises: une chance à saisir, des défis à relever

Les envois internationaux de petites marchandises sont en forte croissance: durant le seul premier semestre 2017, plus de sept millions d’envois ont été importés du continent asiatique. Une chance pour la Poste, qui peut ainsi augmenter le taux d’utilisation des installations dans la distribution.

Cordons d’alimentation, housses pour smartphone, brassards, stickers… Plus de 45 000 petites marchandises arrivent chaque jour au centre courrier Zurich-Mülligen en provenance d’Asie. Il est vrai que les achats en ligne auprès de fournisseurs étrangers ont le vent en poupe: séduits par les bas niveaux de prix des produits, les consommateurs suisses font désormais confiance aux sites Internet chinois – comme AliExpress.com ou wish.com.

Meilleur taux d’utilisation des systèmes de tri et de distribution

«Les envois de petites marchandises sont toujours plus nombreux et la Poste s’en réjouit», confirme Marina Bartetzko, responsable Asendia Switzerland (un centre de profit de PostMail). La progression dans ce domaine permet à la Poste de compenser en partie la baisse des volumes de lettres, d’assurer un meilleur taux d’utilisation dans le tri et la distribution et donc de préserver des emplois. «Les importations de petites marchandises en provenance d’Asie sont donc pour nous une chance à saisir et à exploiter», ajoute Marina Bartetzko.

Défis à l’importation

Du fait de leurs dimensions et des quantités à traiter, les envois de petites marchandises constituent un défi pour le tri automatique et dans la distribution. De plus, les expéditeurs se montrent très exigeants, surtout en ce qui concerne la traçabilité pendant tout le processus logistique. Ainsi, ils demandent un scan de distribution pour savoir exactement quand l’envoi est arrivé chez le destinataire suisse. Pour résoudre ces problèmes et répondre aux attentes, Asendia Switzerland a beaucoup investi – notamment dans des systèmes de suivi des envois transfrontaliers – avec l’aide de PostMail et d’International Post Corporation (IPC).

Augmentation de la rémunération en vue

Malgré la modicité de la rémunération applicable aux envois reçus d’Asie, l’activité est intéressante pour la Poste car les volumes en jeu sont considérables. De plus, lors du dernier congrès de l’Union postale universelle, les pays-membres ont décidé de nettement augmenter les tarifs des envois de petites marchandises venus de Chine dès 2018. Pour la Poste, c’est une bonne nouvelle!

Asendia

Depuis 2012, la Poste suisse et La Poste française proposent leurs solutions de courrier international conjointement par le biais d’Asendia, qui prend en charge l’expédition et la distribution des lettres, publipostages, catalogues, articles de presse et petites marchandises jusqu’à 2 kg ainsi que toutes les presta­tions intégrées à la chaîne de création de valeur. Les envois arrivant en Suisse via les filiales Asendia sont distribués par PostMail ou PostLogistics, et sont ainsi générateurs de valeur ajoutée pour la Poste.